Accueil / Comment écrire un roman / Ecrire le roman / Ecrire un roman : 5 points clés de votre roman / Ecrire un roman : Montrez, ne dites pas ! Show, don’t tell / Ecrire un roman : le ton et le point de vue partie 1 / Ecrire un roman : le ton et le point de vue partie 2 / Écrire un roman : L’incise dans les dialogues / Ecrire des romans pour une niche. Une bonne idée ?


Ecrire un roman

Ecrire des romans pour une niche. Une bonne idée ?

Share Button

Si vous êtes comme moi, vous écrivez ce que vous aimez. Vous l’aimez pour des raisons qui sont peut-être différentes, un fait divers vous a touché, vous lisez depuis longtemps un écrivain qui vous inspire, etc. Peut-être êtes-vous attiré pour écrire pour une catégorie spécifique de personnes, voire même sur une tendance du marché. Ceci a un nom, la niche.

Ecrire un roman

Qu’est-ce qu’une niche ?

Une niche est un petit segment de marché, telle est la définition couramment répandue. Elle se veut restreinte et donc rentable du fait de son hyper spécialisation.

Prenons des exemples pour éclairer cette définition :

Vous écrivez sur les jouets en vogue et vous cherchez une niche. Vous regardez vers les tendances pour garçons par exemple, puis vers les jeux à plusieurs et, poussant le raisonnement plus loin, vous cherchez des jeux où vous pourrez raconter des histoires, par exemple en rapport avec un dessin animé. Votre choix se porte sur Beyblade et ses toupies. Les toupies Beyblade pourraient par exemple être une niche, cependant, devant l’explosion de ce marché vous décidez de vous spécialiser davantage et vous vous lancez dans la personnalisation de toupies pour le combat. Vous avez saisi le principe ? Il en est de même pour les livres.

SAS par exemple est un style de niche. 

Pourquoi écrire pour une niche ?

Pour les mêmes raisons qu’en marketing. Toucher un public certes plus restreint, mais que vous arriverez à toucher quand même. Les chances d’attirer l’attention sur une niche saturer sont faibles.

Mais, n’écrivons-nous pas tous pour une niche ? 

Plus ou moins. La preuve en est quand vous effectuez une recherche sur Amazon par exemple. Vous pouvez développer la section livre, policier suspense, thriller, espionnage. Pourtant est-ce suffisant pour une niche ? Vous ne trouvez pas de catégories « extra-terrestre » ou « horreur ». C’est cela la niche ou la spécialisation.

Mise en garde

Cependant, vous ne devez pas vendre votre âme pour écrire en fonction du marché. Si cela vous fait plaisir d’écrire des livres d’horreur avec des grands-mères mutantes, soit, mais uniquement si cela est votre trip (qui a dit bad ? :-) )

Il y a suffisamment de domaines ou l’appât du gain l’emporte sur le plaisir pour que ce ne soit pas votre cas. Malgré tout, il doit bien y avoir moyen d’associer votre histoire et une niche en particulier. Pour mes deux thrillers, Projet T et L’échiquier d’Howard Gray, je me suis clairement positionné sur la thèse du complot, mais je n’ai pas par exemple voulu à tout prix faire coller mes romans à l’actualité pour me positionner sur ce secteur. J’avais une histoire à raconter et je m’y suis tenu. Peut-être ai-je eu tort ?

Voilà, le concept de niche vous est maintenant un peu plus familier.

Et vous. Ecrivez-vous pour une niche ?

 

 

Share Button

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :

 

  • Ecrire des romans pour une niche. Une bonne idée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>