Accueil / Comment écrire un roman / La préparation du roman / Ecrire un roman : La préparation / Écrire un roman : Avec ou sans plan ? / Détaillez votre plan pour gagner du temps / Écrire un roman : Les personnages, la pierre angulaire de votre livre


Ecrire un roman

Écrire un roman : Les personnages, la pierre angulaire de votre livre

Share Button

Écrire un roman

 

Par où commencer pour écrire un roman ? L’intrigue, les lieux ? Non, par les personnages.

Pourquoi ? La raison est simple : le lecteur s’identifie toujours aux personnages.

L’intrigue est certes ce qui enrobe votre personnage principal et le carcan dans lequel il se meut, mais réfléchissez-y. Qu’est-ce qui fait que vous reprenez encore et toujours un livre d’Arthur Conan Doyle ? Sherlock Holmes, pas l’intrigue. Harry Potter ? Idem, Mo Hayder et son inspecteur Jack Caffery ? Encore pareil.

Ecrire un roman

Comment créer des personnages de roman ?

Chacun a sa méthode pour commencer ce processus de création. Certains les nomment en premier, d’autres commencent à esquisser leurs traits de caractère, ou d’autres encore les événements passés qui les ont façonnés. C’est pourquoi je ne vous dirais pas par où commencer, chacun fera comme il l’entend.

 

Nommer ses personnages

C’est un point sinon obligatoire en tout cas primordial. Comment faire ? J’aime bien que les noms de mes personnages signifient quelque chose, que ce soit personnel et affectif ou dans le patronyme d’une manière générale. Souvent, un nom et un prénom efficaces, qui vous parlent, vous inspireront plus facilement. Cela peut paraître un peu mystique comme ça, mais dès lors que vous leur donnerez vie, ils auront tendance à vraiment la vivre ! Croyez-moi. Il ne sera pas rare que vous ayez à modifier des actions parce que vos personnages n’en feront qu’à leur tête.

Une Angélique Belle sera plus crédible en personnage bienfaisant qu’une Malicia Doutrange.

 

Le caractère de vos personnages

Nous entrons là dans la moelle épinière de votre personnage, ce qui fait qu’il est lui même, tant intérieurement qu’extérieurement.

Vous devrez user de psychologie, savoir à quoi il pense, quels sont ses défauts, ses qualités, sa vision de la vie.

 

Votre personnage principal doit-il être parfait ?

Non, catégoriquement. Vous savez que vos lecteurs reviennent vers vous et vos livres parce qu‘ils aiment vos personnages. Pensez-vous que vos lecteurs soient parfaits ? Pensez-vous qu’ils s’attardent uniquement sur des histoires insipides sans remous ? Non, évidemment. Vos personnages doivent avoir des défauts, du piment qui fait leur caractère singulier. Personne n’est parfait, sûrement pas eux.

D’autant plus que ce sont souvent ces petits défauts qui vous suggéreront des intrigues secondaires et surtout qui feront que vos personnages réagiront de telle ou telle manière à une action donnée.

J’exagère peut-être un peu, mais vous pourriez ajouter un peu d’alcoolisme à un personnage droit comme un I en société, ou une addiction aux jeux. Un puits sans fond de défauts s’offre à vous, la perversité est de ce monde !

 

Liste non exhaustive sur la création de vos personnages

Nom et prénom

Âge et lieu de naissance

Taille

Situation familiale

Couleur des yeux et des cheveux

Origine ethnique

Allure générale

Niveau d’études

Connaissances (famille et amis). Sont-ils encore en vie, relation avec eux, etc.

Sexualité

Caractère

Sa psychologie (ce qu’il aime, déteste)

S’il s’intéresse à la politique

Ses passions, ses hobbies.

Ce que l’on pense de lui quand on le voit sans le connaître (important aussi pour le point de vue d’un personnage qui le rencontrerait pour la première fois).

Quels sont les traits de son caractère auxquels le lecteur peut s’identifier ?

Son passé : événements marquants, significatifs de ce qu’il est devenu.

 

Le langage de vos personnages

Évidemment ceci vient en dernier, même si vous en aurez une idée lors de la construction. Leur façon de parler découle bien souvent de l’étude que vous en aurez faite. Forcément, un « cadre sup » s’exprimera ben justement comme un cadre sup. Gino de mon roman « L’échiquier d’Howard Gray » dirait qu’il parle « comme s’il avait un balai dans le cul ». Mais précisément, Gino n’est pas un « cadre sup ».

 

Conclusion

Écrire un roman nécessite de passer du temps pour la création de vos personnages, ils sont l’âme de votre roman. Ce sont eux qui portent l’action, même s’ils semblent trimbalés comme une frêle esquisse par une mer démontée. C’est pour eux que reviendra votre lecteur.

Et puis ils vont vivre d’eux-mêmes, je vous l’assure, et parfois même dans votre esprit quand vous dormez. Relisez mon article : comment vivre avec un psychopathe dangereux pour comprendre ce que je veux dire.

 

Cet article vous a plu ? Partagez-le en cliquant dans la barre de gauche.

 

 

Share Button

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :

 


Une réflexion au sujet de « Écrire un roman : Les personnages, la pierre angulaire de votre livre »

  1. Véronique F

    Bonsoir
    En français, mon fils devait faire un récit imaginaire de voyage de 15 pages. Il n’arrivait pas à démarrer son devoir. Je lui ai imprimé votre texte sur les personnages, et les textes sur le ton et le point de vue.
    Il a pu démarrer et trouver plusieurs idées. Il m’a remercié de lui avoir imprimé vos informations. Je viens fonction vous remercier à mon tour.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>