Accueil / Comment écrire un roman / La préparation du roman / Ecrire un roman : La préparation / Écrire un roman : Avec ou sans plan ? / Détaillez votre plan pour gagner du temps / Écrire un roman : Les personnages, la pierre angulaire de votre livre / Ecrire un roman: Le cocon et le rituel de l’écrivain / Ecrire un roman : L’idée, ou par où commencer


L'idée du roman, écrire un roman

Ecrire un roman : L’idée, ou par où commencer

Share Button

Dans un article précédent, je vous parlais d’écriture passion. Ce sera le fil directeur de cet article. Vous serez tous d’accord pour dire que tout naît d’une idée. Comment surgit-elle ? Laissons cela de côté, abandonnons à la métaphysique la mystique du surgissement de l’idée. Terry Pratchett évoque bien, lui, dans un de ses livres du Disque-Monde, que des idées se baladent et tombent sur terre, atterrissant dans le cerveau de quelqu’un au hasard. Combien d’entre elles se seraient perdues dans un esprit incapable de les restituer, s’interroge-t-il en substance ? C’est une autre histoire. ;-)

Mais revenons à nous moutons euh… à nos idées.

L'idée du roman, écrire un roman

Ecrivez sur vos passions

Je ne pense pas que vous allez vous planter devant votre feuille vierge ou votre écran blanc et vous dire : « tiens sur quoi je vais écrire ? ». La vérité c’est qu’il y a de grandes chances que vous écriviez sur vos passions. Sur les choses pour lesquelles vous avez quelque chose à dire, des émotions à faire passer, du vécu, du vibrant.

Beaucoup d’écrivains font de même : John Grisham, avocat de profession, conte des histoires d’avocats, Stephen King, fou, raconte des histoires où la folie le dispute à l’horreur (c’est affectueux :-) ).

Bien sûr, vous n’allez pas uniquement parler de votre quotidien et je vous encourage même à étendre votre champ d’action, mais de la même manière je pense qu’il est plus simple que l’idée de base prenne racines dans votre terreau.

Dans Projet T, il y a une grande part de mon expérience professionnelle à travers la police judiciaire, pour le reste, et notamment les énergies libres et l’ionosphère, j’ai dû me documenter. Nous verrons dans un prochain article la préparation de votre roman, mais sachez que vous pouvez vous aventurer sur des terrains plus ou moins étrangers. Faire des recherches pour un roman s’avère souvent être un vrai bonheur.

Attention aux Darlings

Darlings est un terme anglais qui signifie « chéris ». Souvent, ce terme est utilisé pour désigner les expressions favorites ou des trouvailles qui nous paraissent géniales, et qui en réalité ne le sont pas et agacent le lecteur. L’écrivain, affublé de ses oeillères ne les voit pas.

Les Darlings peuvent aussi s’immiscer dans votre idée de départ. N’imaginez pas que ce qui vous passionne va forcément passionner vos lecteurs. Evaluez votre histoire, demandez-vous si vous ne faites pas une fixation là-dessus et si vous tenez là une intrigue, une idée à même d’intéresser le lecteur.

Pour cela vous pouvez regarder ce qui se fait, quelles sont les tendances du moment.

Je me souviens que Gilbert Gallerne dans son livre, « Je suis un écrivain », disait qu’à une époque les héroïnes, la trentaine, devant s’en sortir seules et surmonter une aventure avaient le vent en poupe. Qu’en est-il aujourd’hui ? Les lecteurs achètent-ils encore des romans lubriques comme ceux du marquis de Sade ? J’en doute.

Comme d’habitude, tout ce qui précède n’est que recommandations, et non pas des paroles d’évangile. S’il vous semble tenir l’histoire du siècle et qu’elle dénote du paysage ambiant, alors foncez. Il faut des précurseurs dans tous les domaines. Et au pire, qu’aurez-vous perdu ? Un peu de temps, voilà tout.

Cet article vous a plu ? Vous pouvez le partager sur vos réseaux sociaux préférés en cliquant sur un bouton dans la barre de gauche.

 

 

Share Button

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>