Voilà. Votre manuscrit est enfin fini. Il parade fièrement sur l’écran de votre ordinateur. Plusieurs milliers de signes. Du sang, de la sueur, du don de soi.

Pourtant, ce n’est pas fini, loin de là. Maintenant il va falloir le corriger.

Ecrire un roman

Imprimez votre roman

C’est de loin ce que je préfère à l’ordinateur. Bien que le confort ne soit plus tellement en cause si vous utilisez une liseuse numérique tel le kindle d’Amazon, le papier va vous permettre de noter en marge du manuscrit.

Vous n’êtes bien sûr pas tenu d’imprimer votre chef d’oeuvre en qualité optimale, une simple impression brouillon suffira.

Relisez-le à voix haute

C’est ma façon de faire. Je trouve que lire à voix haute a au moins deux qualités :

  • Cela vous permet de vérifier le rythme et la cohérence des phrases. Vous vous en rendez mieux compte dès lors que vous parlez.
  • La lecture à voix haute vous permet de rester sur votre tâche. Quand vous relisez votre manuscrit, vous avez tendance à glisser sur les mots. Si vous êtes consciencieux, vous avez sûrement relu déjà plusieurs fois des passages de votre livre et vous en connaissez le déroulement. Malgré toute la concentration dont vous ferez preuve, vous allez glisser lentement vers un mode de lecture normale et vous oublierez des fautes. Lire à voix haute vous permet de rester dans la phase relecture.

Quels points vérifier ?

  • N’avez-vous pas abusé d’adverbes et de mots inutiles ?
  • Votre texte est-il cohérent ?
  • La chronologie des évènements est-elle bonne ?
  • Vos personnages sont-ils en accord avec eux-mêmes, avec le caractère que vous leur avez insufflé ?
  • Utilisez-vous des hameçons en fin de chapitre pour tenir le lecteur en haleine ?

Que faire pendant la relecture ?

Je vous incite à écrire en marge ce que vous souhaitez réécrire. Cependant, ne le faites pas tout de suite, continuez de lire et de corriger en annotant. J’ai développé une légende qui m’est propre pour noter plus vite en marge. Une fois tout cela terminé, réécrivez les passages concernés. Cela va vous prendre du temps, mais la qualité est à ce prix.

Enfin vous pouvez passer votre manuscrit au crible d’un logiciel performant comme Antidote RX que j’utilise. Bien entendu vous devrez rester vigilant, mais cet outil m’a parfois sauvé la mise.

Faire lire à ses proches ou à des bêta lecteurs ?

Ce choix vous appartient. Cependant vous devez être conscient de plusieurs choses.

Les proches auront peut-être tendance à ne pas vouloir vous blesser. A vous de savoir à qui vous confiez votre manuscrit. Ce que vous devez recueillir ce sont des avis critiques et non pas des compliments condescendants. Par contre, de votre côté vous devez accepter la critique et la considérer à chaque fois. Souvent, en tant qu’écrivain, vous aurez la « tête dans le guidon » et il est bon d’avoir un avis extérieur.

Toutefois, rassurez-vous, vos bêta lecteurs feront du bon boulot et ils exhumeront des coquilles passées inaperçues.

Bonne relecture à tous.

Cet article vous a plu ? Partagez-le.


Vous voulez aller plus loin ? Téléchargez mon guide gratuit sur l'écriture d'un roman.

Inscrivez-vous

Vous recevrez mes fiches pratiques sur la structure du roman

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :