fbpx

 

Comment faire de votre intrigue une métaphore thématique puissante ? La métaphore de votre thème est l’idée unificatrice qui émerge des aventures de vos personnages. Une fois que vous avez identifié le principe thématique de votre histoire, le vrai travail commence.

 

Les auteurs talentueux créent des histoires qui de premier abord peuvent sembler être un ensemble d’intrigues, mais qui sont profondément thématiques. Ils le font en amenant leurs lecteurs à une réflexion profonde sans qu’ils s’en rendent compte. Les fils qui relient le thème à l’intrigue deviennent invisibles.

 

Le pouvoir de la métaphore thématique dans la narration

 

La métaphore est l’une des techniques les plus utiles dans la boîte à outils d’un écrivain. Nous l’utilisons souvent dans les descriptions par comparaison. Rien que parler de « boîte à outils » deux phrases plus haut est une métaphore. Et si on regarde bien, l’histoire elle-même n’est rien de plus qu’une métaphore à grande échelle. Les auteurs créent des personnages de toute pièce qui se livrent à des aventures, véritables métaphores de la vie réelle.

 

Ces métaphores peuvent avoir différents niveaux dans vos histoires. On retrouve par exemple les allégories qui sont des métaphores flagrantes comme le Lion dans « Le monde de Narnia » que l’on dit représenter Le Christ par exemple.

La métaphore peut extrapoler aussi sur le sens d’un évènement et se rapprocher ainsi du thème. Enfin, la fantasy ou le fantastique prennent des atours d’imaginaire, mais rendent de ce fait la métaphore plus évidente.

 

À quoi ressemble une métaphore thématique réussie ?

 

Votre première idée d’histoire pourrait être thématique. C’est-à-dire que le thème surgit en premier dans votre esprit. Lorsque cela se produit, vous avez l’avantage de façonner l’intrigue pour qu’elle soit une métaphore de ce thème. Mais le plus souvent, ce qui vient en premier est l’intrigue et le personnage. C’est alors plus compliqué, car vous devez découvrir votre thème et sa métaphore. Vous devez scruter votre intrigue et son évolution pour essayer d’identifier le thème émergent.

C’est un processus délicat qui doit rester le plus organique possible. Il faut équilibrer l’intrigue, le personnage et le thème.

Il faut faire attention à ne pas trop imposer le thème à l’intrigue, au risque de se retrouver avec une leçon de moral ou à ne pas trop intriguer sur le thème, au risque de faire disparaître le thème lui-même. Vous devez examiner à la fois l’intrigue et le thème pour découvrir ce que chacun vous dit de l’autre.

Et pour cela, vous devez vous poser les bonnes questions.

 

3 questions pour trouver votre meilleure métaphore thématique :

 

  1. À quoi ressemble cette histoire de loin ?

 

Il est facile de vouloir tout prévoir, se plonger dans les moindres détails. Les personnages, les relations, l’action, les scènes, même les arcs des personnages.

Tous ces aspects ont leur importance, certes, mais ils attirent toute votre attention. Et si vous dézoomiez ?

Bien sûr, de bons dialogues, des personnages intéressants et des scènes divertissantes sont importants, mais ne perdez pas de vue que ce sont les arbres et que votre histoire est la forêt. Ce n’est qu’en visualisant la forêt entière que vous pouvez identifier le thème qui émerge.

 

  1. Votre histoire a-t-elle une forme ?

 

En considérant le thème possible de votre intrigue, essayez d’analyser les nombreuses parties de votre histoire à la recherche de modèles émergents. Cessez de voir des points séparés et cherchez plutôt à les relier.

Plus vous ajoutez de points à votre intrigue et plus vos personnages agissent dans votre histoire. Vous devriez commencer à voir des modèles émerger. Ce sont tous ces évènements spécifiques qui permettent autant de variations de thème, même pour des genres qui se répètent.

Vous pouvez commencer par regarder votre distribution de personnages. Qu’est-ce qu’ils ont en commun ? Ne cherchez pas seulement des domaines ou des traits similaires, regardez aussi ce qui les oppose diamétralement, car ces domaines ont souvent plus en commun que vous le croyez.

À partir de là, regardez les relations entre les personnages. Quels différends les opposent ? Comment s’allient-ils ? Se combattent-ils ?

Mais il se peut que vous n’ayez pas encore assez de matière dans votre roman pour trouver des modèles. Ou cela peut signifier que vous devez couper les parties dénuées de sens et trouver mieux.

 

  1. À quoi ressemble votre histoire lorsqu’elle est réduite à l’essentiel ?

 

C’est une question extrêmement importante, mais aussi extrêmement délicate. C’est un peu comme se demander quel serait le sujet de votre histoire sans l’histoire elle-même.

Heureusement, vous n’êtes pas obligé d’aller aussi loin. Le but de l’exercice est plutôt d’enlever les artifices jusqu’à ce qu’il ne reste que le squelette.

À quoi ressemble le squelette de votre histoire sans rien autour ?

La structure de votre histoire est le meilleur point de départ. Examinez tous les principaux points de l’intrigue. Qu’est-ce qu’ils vous disent au sujet de cette histoire ? Pointent-ils tous dans la même direction ? Amènent-ils à répondre à la question essentielle : « De quoi parle cette histoire »?

Allez encore plus loin. Quelles sont les motivations de vos personnages ? Leurs buts ? Leurs forces, faiblesses ? Sont-ils tous cohérents ? Quels modèles émergent ?

 

Sous toutes les couches de votre histoire, vous trouverez ses fondements archétypaux. Vous trouverez les vérités universelles qui feront résonner cette histoire. Mais en creusant plus encore, vous trouverez également sur la base des grandes vérités, des vérités plus petites encore. Ce sont les vérités que cette histoire essaie de raconter et ce sont les vérités que l’intrigue doit illustrer à travers la métaphore du thème.

Inscrivez-vous

Vous recevrez mon guide pratique du roman

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :