fbpx

Dans cet article fondateur et précurseur de ce que vous devriez trouver sur ce site, nous allons parler du plan.

Construire un roman est peut-être une meilleure expression qu’écrire un roman. En réalité, il s’agit de deux choses différentes.

Construire, c’est préparer son roman, c’est être le grand ordonnateur, l’architecte qui définit la structure et toutes les choses autour du roman. L’écrivain, lui, est l’architecte d’intérieur, celui qui peaufine, qui apporte le plus grand soin aux finitions. Le style par exemple est l’apanage de l’architecte d’intérieur.

Pourquoi faire un plan de roman ?

Pour des raisons que j’ai déjà évoquées maintes fois, faire un plan est un moyen qui apporte bien des avantages, parmi lesquels :

  • Vous assurez que vous avez suivi le maximum de pistes possibles
  • Vous aurez rejeté les fausses pistes
  • Vous éviterez le syndrome de la page blanche lors de l’écriture
  • Vous assurez de la cohérence de vos personnages
  • Vous assurez du thème

Il m’est arrivé de ne pas faire de plan. Une fois. Mon tout premier roman. Je m’étais lancé dans l’aventure sans réfléchir. J’avais envie d’écrire. J’ai ouvert un cahier (c’était en 1997) et j’ai commencé. Des mois plus tard, je me suis trouvé devant une impasse. Plusieurs choses ne fonctionnaient pas et surtout la direction dans laquelle j’allais s’avérait être une impasse. J’ai dû tout revoir du début. En plus de tout retaper sur un ordinateur. Depuis, j’ai toujours pris l’habitude de faire un plan plus ou moins détaillé en fonction de mes besoins. Je suis plus serein, j’avance plus vite et le premier jet est plus abouti, donc j’ai un peu moins de travail de correction.

Comment faire ce plan ?

Ce n’est pas une mince affaire. Il ne suffit pas de se poser devant son clavier et de réfléchir à un déroulement linéaire de votre histoire. Il viendra évidemment un moment où vous penserez vos scènes en terme de séquences à mettre les unes derrière les autres, mais pour l’instant, c’est encore trop tôt.

En vérité, quand je parle de plan, j’utilise ce mot avec à l’esprit une définition plus large que le simple agencement de scènes. Je parle de réflexion globale.

Brainstorming pour roman

C’est la grande réflexion par laquelle vous devez commencer. Vous avez peut-être eu une idée. Le truc que vous tenez est sans aucun doute énorme. Mais avez-vous pris le temps d’y penser en profondeur ? Ou alors, vous avez eu tout d’un coup la vision d’un personnage fort avec quelques traits de personnalité ou une histoire passée, des blessures qui vous donnent une irrépressible envie de l’utiliser.

Ces idées naissantes sont nécessaires, elles seront la base de toute cette construction à venir. Mais elles ne sont que cela, des bases, des pierres brutes nécessitant d’être taillées.

Comment brainstormer ?

Il y a plein de méthodes de brainstorming. Il faut essayer pour trouver chaussure à votre pied. Nous sommes tous différents et il ne m’étonnerait pas que votre esprit créatif réagisse d’une manière qui lui est propre.

Un exemple, je suis incapable de me concentrer en musique. Peut-être que pour vous c’est justement l’inverse.

En revanche, ce qui marche pour moi, c’est le calme. M’installer confortablement, stylo à la main, et commencer à réfléchir, à filer cette fameuse idée que j’ai eue.

Faire une activité qui ne demande aucun travail intellectuel. Quand je cours par exemple, c’est souvent là que surgissent des idées ou des solutions à un problème de l’intrigue. Le problème, c’est que dans cette dernière situation, vous n’avez rien sous la main pour noter, alors apprenez à retenir. Employez des moyens mnémotechniques s’il le faut. Si vous êtes comme moi, vous vous jetterez sur tout support pour ne pas perdre ce précieux élan d’inspiration.

Que devez-vous mettre dans le plan de votre roman ?

Réponse : Tout.

En réalité vous devriez procéder en deux phases.

La première sera celle où vous jetterez sur le papier toutes les idées qui vous passent par la tête. Une idée en amènera une autre. Notez. Notez tout, même si cela semble loufoque. Surtout si cela semble loufoque d’ailleurs. Ne vous censurez pas.

La deuxième phase sera celle où vous organiserez toute cette matière. Vous regarderez de plus près les idées, éliminerez celles qui mènent dans une impasse, approfondirez celles qui le méritent.

Plus tard, vous ferez une listes des scènes fortes de votre roman , des points clés, etc. 

Cet article avait pour vocation de vous faire toucher du doigt ce qu’était un plan pour un roman. Passez au crible chaque phase sera l’objet d’articles futurs.

Surveillez le blog, la catégorie plan pour trouver votre bonheur.

En attendant, n’oubliez pas de vous inscrire pour télécharger gratuitement les fiches « structure du roman » ou de vous plonger dans le guide écrire un roman.


Vous voulez aller plus loin ? Téléchargez mon guide gratuit sur l'écriture d'un roman.

Inscrivez-vous

Vous recevrez mes fiches pratiques sur la structure du roman

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :