fbpx

La caractérisation du personnage de roman est une étape importante. Vous pensiez qu’il suffisait de créer un personnage aussi complet soit-il ? Vous vous trompiez. Maintenant, vous allez devoir l’exposer aux lecteurs. C’est cela la caractérisation.

Le personnage, qui est-il ?

Le personnage ou les personnages de vote roman en sont les pierres angulaires. Certes, ils ont plus ou moins d’importance selon leur rôle, encore que… Si vous faites bien attention à ce qu’il n’y ait pas de gras, comprendre des choses inutiles à votre roman, même le plus insignifiant personnage compte. Il n’est donc pas moins important que les autres, il aura simplement un impact moins grand sur l’histoire. Et puis mince après tout, ce n’est pas lui le héros 😉

Donc votre personnage en réalité pourrait se résumer à un inventaire de ses caractéristiques, mensurations comprises et de tout son bagage émotionnel, ses failles, sa vie et tout ce qui fait qu’il est lui. Et c’est du boulot. Néanmoins, vous ne pouvez pas jeter cela en pâture à vos lecteurs. Pourquoi ? Voyons la suite.

La caractérisation du personnage

Qu’est-ce que j’entends par caractérisation ?

La caractérisation c’est tout l’art d’informer le lecteur de ce qu’est votre personnage sans le renvoyer à la fiche technique de celui-ci. Non pas comme dans un jeu vidéo donc. Le lecteur ne pressera pas start pour aller lire les informations utiles sur votre personnage.

Montrez, ne dites pas

J’ai déjà fait plusieurs articles sur le concept du Show don’t tell et ici il prend tout son sens. La caractérisation consiste à montrer à votre lecteur ce qu’est votre personnage en évitant de simplement le dire. C’est une sorte de caractérisation indirecte par opposition à la caractérisation directe qui est le CV de votre héros.

La caractérisation indirecte se réfère à ses gestes, son comportement, sa description, sa morale, etc. Mais aussi à un concept souvent oublié, à son évolution. Un personnage de roman n’est pas un point immobile, il est amené à évoluer.

Caractériser son personnage, c’est donc montrer à vos lecteurs qui il est. Ni plus ni moins. Amenez cela avec douceur, dans des situations qui démontrent son caractère.

L’information au bon moment

Donner trop d’informations est un écueil à éviter. Il ne sert à rien, et cela est même contre-productif, de vouloir trop en dire. Bornez-vous au strict nécessaire et distillez les informations au bon moment.

Caractériser un personnage est un moment important qui souvent plante une petite graine dans le cerveau du lecteur. Comme l’on dit, la première impression est primordiale. Alors ne ratez pas la caractérisation de votre personnage.


Vous voulez aller plus loin ? Téléchargez mon guide gratuit sur l'écriture d'un roman.

Inscrivez-vous

Vous recevrez mes fiches pratiques sur la structure du roman

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :