fbpx

A propos d’histoire d’écrire

 

J’ai créé ce site pour permettre à ceux qui veulent écrire de trouver les ressources nécessaires pour assouvir leur passion.

Qui suis-je ?

Et pourquoi ce site ?

Je suis Florent Marotta. A l’heure où j’écris ces lignes, j’ai 42 ans. Je suis le mec normal que rien ne prédestinait à écrire des romans si tant est que certains le soient. Je veux dire par là que mon rapport à l’écriture n’a pas été sans embûches. Les difficultés que vous avez peut-être, je les ai eues aussi. 

Je suis diplômé de rien, du moins tel que l’éducation nationale le conçoit. J’ai arrêté l’école avec un BEPC en poche pour m’engager dans l’armée à 18 ans. Pour être tout à fait honnête, j’ai passé un diplôme d’accès aux études universitaires (DAEU) option littéraire à 27 ans. Il paraît même que mon examen d’officier de police judiciaire datant de mon époque de la Gendarmerie donne une équivalence DEUG de droit (pour les plus jeunes qui ne savent pas ce qu’est un DEUG, Google est votre ami).

Ce dont je suis le plus fier n’est pas là. Je me suis fait tout seul. Il y aurait tant à dire sur l’éducation classique à l’heure d’Internet et du savoir illimité (ou presque).

Depuis longtemps, j’aime lire. Je dévore comme l’on dit. La Fantasy fut le premier genre qui me fit passer de longues nuits blanches et le temps libre qui s’étire comme un jour sans pain dans la Grande Muette. Tolkien, Eddings, Jordan, Howard et d’autres ont peuplé mon imaginaire.

Plus tard, ce sera le polar, le thriller et tous les genres du noir.

Je suis aussi un rôliste. Un joueur de jeu de rôle à l’ancienne. Papier, dés, table, potes et pizza. Chemin faisant, l’écriture de scénarios et de background a pointé le bout de son nez. Et avec elle l’inévitable. 

Et si je racontais ces histoires qui fleurissent dans mon esprit ?

Des années plus tard, je suis fier de compter 6 romans édités dans des maisons d’éditions classiques et auparavant presque autant en auto-édition qui fut mon tremplin.

Pourquoi ce site alors ?

 Parce que comme je vous le disais plus haut, écrire un roman cela s’apprend. 

J’ai été confronté aux mêmes difficultés que vous. Les mêmes interrogations.

Alors bien sûr en lisant beaucoup vous vous imprégnez des histoires des autres, de leur façon de faire. 

Mais apprendre l’art de raconter une histoire c’est aller au-delà d’une maîtrise hasardeuse. C’est comprendre les rouages d’une histoire, ce qui se passe dans l’inconscient, c’est assembler les pièces de votre puzzle selon un ensemble cohérent.