Accueil / Sélection de romans / Les meilleurs livres de Fantasy 1ère partie / Les meilleurs livres de Fantasy 2e partie / Le bit lit et les livres de vampires / Terry Pratchett et le disque monde, mon précieux | critique de livre / Trois soeurcières – Terry Pratchett / Le marquis de Sade et le livre kindle / Mo Hayder – L’horreur indicible peut-elle sortir de la plume d’un ange ?


Mo Hayder

Mo Hayder – L’horreur indicible peut-elle sortir de la plume d’un ange ?

Share Button

Mo HayderMo Hayder c’est Jack Caffery, ce sont des romans palpitants ou l’horreur le dispute au dégoût, parfois, mais pas tout le temps, heureusement. Ce sont aussi des livres dans la lignée la plus noire que l’on peut trouver.

Tous les ingrédients à un mélange savoureux et dérangeant sont là, prêts à vous bondir dessus au détour d’une page vite tournée pour atteindre plus vite celle du dénouement. Un flic tourmenté par son passé et la disparition de son frère qui plonge plus souvent qu’à son tour dans des tournées d’alcool, des amours bancales et un travail rivé à la peau comme l’ont souvent les héros de ces polars.

Les romans de Mo Hayder détonnent. L’action y prend sa part, l’intrigue aussi, mais ils doivent beaucoup de leur réussite aux personnages. Jack Caffery est évidemment la figure de proue, mais Rebecca prostituée repentie lui donne la réplique, quand ce ne sont pas ses collègues qui lui tapent sur les nerfs. Caffery est un homme dans la tourmente, dans la tourmente de la vie et qui se doit de la vivre quand même, poursuivant un but dont lui même se demande s’il n’est pas une chimère.

J’ai eu l’honneur de rencontrer Mo Hayder. Certes, et c’est malheureux;-), elle ne venait pas pour moi, pas uniquement, c’était au quai du polar à Lyon. J’avais eu l’occasion de voir des photos de la dame, notamment sur les versions en poche de ses livres. Elle a quelque chose d’un ange, calme, posée, souriante, on la devine empreinte d’un flegme tout anglo-saxon.

La première question que je me suis posée en la voyant c’est : comment une si jolie femme peut écrire des horreurs pareilles ?

Ne vous y trompez pas, j’adore les romans de Mo Hayder, seulement on imaginerait volontiers l’auteur comme une matrone aigrie aux yeux de démente. Je plaisante bien entendu, il y a aussi des anges déchus:-)

Mo Hayder à l’écriture simple et directe du genre qui fait mouche. Ses livres commencent souvent par nous montrer l’horreur avant de redescendre d’un cran et de nous amener crescendo vers la fin qui est toujours promesse d’un emballement. Ces romans nous tiennent en haleine de bout en bout sans pour autant être de ceux qui nous essoufflent.

 

Birdman – Mo Hayder

Bidrman - Mo Hayder

Dans un terrain vague de la banlieue de Londres, une pelleteuse exhume cinq cadavres de femmes. Un seul lien unit tous ces corps tailladés puis recousus : un oiseau a été enfermé vivant à l’intérieur de chaque cage thoracique. C’est avec ces meurtres en série que l’inspecteur Jack Caffery inaugure son nouveau poste au Service régional des enquêtes sensibles. Entre l’hostilité de certains collègues, sa vie conjugale étouffante et la tension grandissante avec un voisin qu’il soupçonne d’être le responsable de la disparition de son frère, Caffery est mis à rude épreuve. Mais l’enquête dont il est chargé est de celles qui font oublier tout le reste.

C’est le premier roman de Mo Hayder, c’est aussi celui où vous ferez connaissance avec Jack Caffery, personnage récurrent de l’auteur. Caffery est une personne prise au piège entre une relation étouffante qu’il n’ose écarter et un pan de sa vie qu’il ressasse sans arrêt.

Si vous devez suivre les aventures de l’inspecteur, je vous conseille fortement de commencer par celui-ci. Non pas que les enquêtes aient un quelconque lien entre elles, mais l’évolution de Caffery est intéressante à suivre et surtout son affaire qui le lie à son voisin Penderecki va prendre un tout autre tournant.

L’homme du soir – Mo Hayder

L'homme du soir - Mo Hayder

Aux abords de Brockwell Park, quartier résidentiel du sud de Londres, un garçon de neuf ans est enlevé à son domicile, en présence de ses parents, retrouvés ligotés et complètement déshydratés après trois jours de séquestration. La police pense aussitôt à un acte pédophile, d’autant plus que les enfants du voisinage évoquent un mystérieux  » Troll  » qui viendrait pendant leur sommeil. C’est à l’inspecteur Jack Caffery que revient la pénible tâche d’enquêter : depuis la disparition – jamais élucidée – de son jeune frère, il est particulièrement sensible à ce type d’affaire. 
Cette investigation lui permettra-t-elle de découvrir enfin la vérité sur le sort du disparu ? Et s’il côtoyait cette vérité à son insu, sans se douter qu’elle est beaucoup plus sinistre qu’il ne l’imagine ?

L’homme du soir est le deuxième livre de Mo Hayder mettant en scène l’inspecteur Jack Caffery. Celui-ci a légèrement évolué depuis l’épisode précédent, son tourment certainement pas. Il a fait le ménage dans sa vie sentimentale et il porte un lourd secret qui lui fait avoir des états d’âme.

Ce roman nous plonge dans une intrigue des plus malsaines. L’histoire est palpitante, toujours avec cette montée crescendo, seulement cette fois-ci, Mo Hayder dispense tout le long un certain malaise qui vous étreindra de bout en bout. Vous aurez été prévenu !:-)

 

 

Share Button

D'autres pages qui peuvent vous intéresser :

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>